Interview F-O Laferrère Le Bonbon (nuit)

Capture-d’écran-2015-03-18-à-12.10.44-630x225

C’est une maison atypique, E-FRACTIONS, dirigée par un éditeur gonzo, toujours la clope aux lèvres : Franck-Olivier Laferrère. Un type qui fait cohabiter d’illustres pointures de la littérature avec de parfaits inconnus, qui défend la littérature, en numérique et en papier. Un type qui donne envie de lire.

E-FRACTIONS, pourquoi ce nom ? Tu veux forcer la porte de la littérature ?

E-FRACTIONS est la transcription au domaine de l’édition de la “théorie des effractions”, cette idée que plutôt que d’attendre Le moment juste pour changer le monde et/ou dépenser toute son énergie dans la seule dénonciation et l’opposition brute à tout ce qui ne nous convient pas, on peut mobiliser nos ressources pour ouvrir des brèches, créer des respirations, commettre des effractions au cœur d’espaces a priori clos. Quand bien même le système, et particulièrement le système capitaliste qui possède cette incroyable capacité à tout digérer et réutiliser à son profit, refermerait très vite cette brèche que nous aurions ouverte. Peu importe, nous en ouvrirons d’autres… Et dans ce cas précis c’est donc moins la porte de la littérature que celle de l’édition de littérature que nous voulons forcer, ne serait-ce que parce que seuls les écrivains sont capables de bousculer la langue et donc la littérature. E-FRACTIONS, tant dans sa dimension éditoriale que dans sa dimension de numérisation et de diffusion des catalogues d’autres éditeurs est un outil, pour ne pas dire une arme, pour tenter d’ouvrir une brèche dans le vase clos de l’édition traditionnelle et donc tenter de mieux faire circuler auprès du plus grand nombre quelques-unes de ces voix singulières qui incarnent la littérature d’aujourd’hui. {Lire plus ici} :  http://www.lebonbon.fr/night/franck-olivier-laferrere-lart-des-e-fractions-litteraires/

 

 

Share Button